Comment faire pousser ses cheveux – de très court à très long – Geniece – Inspiration #2

Beaucoup de femmes aux cheveux bouclés, crépus ou métissés ont été amenées à croire que le maintien de la longueur dans leurs cheveux est pratiquement impossible. Mais avec les bons produits et les bonnes connaissances, c’est parfaitement possible. Voici le premier témoignage d’une série de 4 articles sur comment passer des cheveux très courts au cheveux très longs. Ici il s’agit du témoignage de Geniece.

Grosse côtelette
J’ai pris la décision de porter mes cheveux naturellement au début 2004, au printemps de ma première année de fac. J’avais recherché pendant six mois la routine cheveux idéale en prenant exemple sur quelques autres femmes qui sont passées aux cheveux naturels et j’ai décidé que pendant au moins quelques années dans ma vie d’adulte je devrais aussi porter mes cheveux dans leur état naturel. J’ai finalement franchi le pas et coupé mes cheveux défrisés en novembre 2004, peu de temps après avoir complété mes candidatures pour les écoles supérieures. Mon Big Chop marquait une nouvelle ère dans ma vie d’adulte. Je n’ai jamais envisagé la transition à long terme alors quand j’ai décidé de faire pousser mes cheveux naturels, je savais que j’aurais éventuellement un TWA (Teeny Weeny Afro).

Les premiers mois après que je me suis coupé les cheveux, je portais surtout des wash n ‘gos parce que je lavais mes cheveux naturels tous les 2-3 jours et j’aimais porter mes boucles naturelles. Finalement, la routine de lavage est devenue fatigante et j’ai décidé de coiffer mes cheveux en torsades plates et en torsades moyennes, un style qui a pris environ 1 heure à compléter sur mes cheveux longs de 15 cm. Je dois dire que pendant les deux premières années de ma routine en cheveux naturels, je ne me suis même pas concentré sur la rétention de longueur car je tenais pour acquis que mes cheveux conserveraient leur longueur surtout parce que je n’utilisais plus de produits chimiques. Eh bien, j’avais vraiment tort !

Mon Ahaa! Moment

Les deux plus grandes erreurs que j’ai faites étaient:

1) peigner mes cheveux naturels et emmêlés sans crème hydratante

2) abus de chaleur la première fois que j’ai décidé de lisser mes cheveux.

Ces deux erreurs étaient enracinées dans la fausse croyance que mes cheveux naturels étaient indestructibles. Bien sûr, je savais que mes cheveux traités chimiquement pourraient être sujets à des dommages, mais mes cheveux naturels devraient être capables de résister à n’importe quoi, n’est-ce pas ? Faux! J’ai appris à mes dépens qu’une telle pensée ne faisait que ralentir mes progrès et entraîner de la frustration.

Mes cheveux maintenant

À la cinquième année de ma routine naturelle, j’ai utilisé mes nouvelles connaissances de vlogs et de blogs, comme celui-ci, pour prendre soin de mes cheveux naturels d’une manière complètement différente. Je me démêlais une fois par semaine après que mes cheveux aient été enduits de conditionneur, je portais presque exclusivement des coiffures protectrices et j’ai commencé à utiliser des produits riches en hydratation. Des produits ont été au centre de la transformation de mes cheveux pendant mes premiers jours de bons soins capillaires et continuent d’être important maintenant. Des produits comme :

Le gel entier d’aloe vera

Qhemet Biologics Amla et Olive Crème

Si j’avais su au début de mon voyage de cheveux naturels ce que je sais maintenant, j’aurais probablement atteint ma longueur en 5-6 ans. En raison de mes revers et de mes erreurs, il m’a fallu environ 9 ans pour atteindre cet objectif. Avec le recul, je ne changerais rien parce que j’ai pu aider des amis qui luttent avec leurs soins capillaires pour les mêmes raisons que j’ai lutté dans mes premières années de soins capillaires naturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *