La science du cheveu vous explique comment faire votre démêlage

Voici le résumé d’études scientifiques concernant la physique du démêlage au peigne et ses effets sur les cheveux. C’est un peu compliqué mais c’est très intéressant.

Que se passe-t-il quand vous démêlez vos cheveux ?

Quand vous passez le peigne dans vos cheveux, de petits fragments (moins de 2,5 cm) et des segments plus longs se cassent de manière différentes.

Les segments longs se cassent quand il y a un poids d’impact. Un poids d’impact pousse le cheveu à se casser avec une charge pondérale plus faible que ce que le cheveu est capable de supporter. Le poids d’impact est une pression appliquée sur les longueurs des cheveux avec le temps. Le poids de tension est une pression qui met à mal la force naturelle d’un cheveu (comme arraché un cheveu à partir de la racine). La pression du poids d’impact est semblable à la pression exercée lors d’un démêlage au peigne. Le sens que prennent les cheveux quand ils sont cassés lors du peignage ressemble à ce que l’on peut observer lors de la casse due au poids d’impact. La casse due au poids de tension est différente.

Appliquer un poids de tension ou un poids d’impact avec des cheveux endommagés, comme des pointes fourchues enroulées, implique la casse de petits fragments. Alors que la casse de longs segments est causée par des défauts inhérents aux cheveux (trous dans les cuticules, fissures, dommages chimiques ou même nœuds).

La formation de la casse

La casse capillaire pendant les séances de démêlage au peigne a été évaluée après passage du peigne dans les cheveux et après examens de photos des fragments de cheveux laissés sur le peigne. Les évaluations révèlent que la casse implique que des cheveux se soient entremêlés les uns sur les autres. La taille des fragments suggèrent que la casse se produit à ou près de la zone d’interaction entre le cheveu et le peigne.

La force de compression exercée pendant le peignage a aussi été mesurée. Il apparait que le poids d’impact d’un cheveu exercé par un autre cheveu, comparé à la casse d’un cheveu sur un peigne, montre que les phénomènes de compression et d’écorchure joue un rôle important dans la casse des cheveux pendant le peignage. Aussi, il apparait que le poids d’impact d’un cheveu exercé par un autre cheveu pendant qu’ils s’accrochent est un phénomène qui arrive très souvent et qui explique la casse.

Peigne et brosse

Pendant le peignage, les cheveux passent les uns sur les autres et s’entremêlent. ainsi de longs fragments de cheveux (> à 2,5 cm) se cassent du fait du poids d’impact. Cependant quand les pointes s’emmêlent, ce sont de petits fragments qui se cassent (< 2,5 cm).

Le brossage provoque de la casse avec un ratio de casse longs segments/ petits segments (L/P) plus élevé. Ce ratio L/P est un bon moyen de mesurer ces 2 types de casses sous différentes situations. Par exemple, la décoloration des cheveux, de gros coups de peigne, l’augmentation de la courbure des cheveux, le peigne sur cheveux mouillés plutôt que sur cheveux secs et l’usage de la brosse plutôt que du peigne sont toutes des situations qui impliquent une plus grande casse de longs segments.

Décoloration et soins capillaires

La décoloration chimique des cheveux augmentent les 2 types de casses : la casse des petits fragments de cheveux et la casse des longs fragments.

Un après-shampoing ou conditionneur réduit les 2 types de casses à la fois.

Démêlage sur cheveux secs vs. cheveux mouillés

Le démêlage sur cheveux secs favorisent la casse des petits fragments. Cette casse augmente avec le nombre de coups de peigne. C’est-à-dire que plus les pointes sont endommagées par le peigne, plus il y aura de casse de petits fragments. Par contre, ce n’est pas le cas pour la casse des longs fragments.

Le démêlage sur cheveux mouillés minimise la casse des petits fragments mais augmente la casse des longs segments. Mais la casse ne dépend pas du nombre de coups de peigne.

Quand le démêlage se fait sur cheveux secs on constate que plus le peigne descend, plus les cheveux au-dessus du peigne sont parallèles. Les cheveux en-dessous sont soit parallèles soit forment des nœuds avec d’autres cheveux ou s’enroulent autour des dents du peigne. Plus le peigne descend sur les cheveux emmêlés plus il y a risque de casse de longs fragments de cheveux. Plus le peigne arrive vers le bas et plus il y a risque d’enroulement des pointes, ce qui produit une casse de petits fragments de cheveux. cette casse est plus sévère si les cheveux sont coupé à 90 degré plutôt que de manière effilée.

Quand le démêlage se fait sur cheveux mouillés, l’encastrement des cheveux les uns aux autres se solde par moins de casse de petits fragments. Ceci est possible car les pointes des cheveux mouillés s’entrelacent moins facilement. Mais des déchirement plus sévères peuvent arriver, et plus près des racines, à cause de l’entremêlement des cheveux mouillés et de frictions plus intenses. La plastification de l’eau réduit le poids d’impact, ce qui se solde par plus de casse de long segments de cheveux.

2 Commentaires sur “La science du cheveu vous explique comment faire votre démêlage

    • Kenoa
      Kenoa says:

      Bonjour Elle,

      Il s’agit en effet d’un résumé des conclusions d’un article purement scientifique. Donc toutes les conclusions sont en fait dans l’article.
      Ce qui est dit avec des mots simples c’est que les cheveux se cassent pour 2 raisons : le peigne et l’entremêlement des cheveux les uns aux autres.
      Avec le peigne, on cassera des longs fragments de cheveux. Mieux vaut donc utiliser un conditionneur pour démêler ses cheveux.
      Aussi, sur cheveux secs, la casse se fait sur de petits fragments. Alors que sur cheveux mouillés, les fragments cassés seront plus longs. Mieux vaut donc se démêler sur cheveux secs.

      En espérant t’avoir éclairé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *