7 secrets capillaires de la tradition africaine pour faire pousser ses cheveux

On dit souvent qu’avec l’esclavage, nous avons été dépouiller de la connaissance des bonnes pratiques de l’entretien capillaire afro. Cependant certain(e)s utilisent toujours les secrets capillaires de la tradition africaine pour faire pousser ses cheveux; en voici quelques uns.

1. L'huile de marula

L’huile de Marula est une huile traditionnelle du Mozambique et de l’Afrique du Sud. On ‘utilise comme hydratant de la peau mais elle peut aussi être ingérée. Comme beaucoup d’huiles végétales elle contient beaucoup d’acide oléique et ceux qui souffrent d’eczéma, de dermite séborrhéique et de pellicules devraient l’éviter. Elle contient aussi des antioxydants.

2. Le ghassoul

Le ghassoul ou nous vient du Maroc. C’est une argile traditionnelle utilisée pour laver les cheveux. On ne sait pas vraiment expliquer pourquoi cette méthode de lavage fonctionne, mais elle est très efficace.

3. Le thé rooibos

Le thé rooibos vient d’Afrique du Sud. C’est un thé sans caféine qui contient des antioxydants et qui a des effets antimicrobiens. Il peut être utilisé efficacement comme thé de rinçage.

4. Le beurre ghi

Le beurre ghi ou ghee est du beurre classique clarifié. C’est à dire qu’on lui a retiré ses impuretés. Le beurre ghee est utilisé en Ethiopie et on peut le trouver dans les magasins indiens. On peut aussi le faire soit même en faisant fondre du beurre et en enlevant la mousse jaunâtre avec un filtre ou une cuillère. La partie restante va se solidifier en refroidissant, c’est ça le beurre ghee. Ce beurre sert d’hydratant et de scellant. Il fortifie aussi les cheveux, un peu comme l’huile de coco.

5. Le savon noir africain

Le savon noir ou est très connu. C’est un savon africain traditionnel qui nous vient de l’Afrique de l’ouest. Il est, en général, fait avec des huiles ou des beurres végétaux (karité souvent) et des cendres de plantes. Certain(e)s prétendent que le savon noir est plus doux que le savon traditionnel. Mais le savon reste du savon, et le savon a toujours un pH elevé. Si vos cheveux sont sensible au pH alors le savon noir est à éviter.

6. Les huiles et beurres végétaux

Le Beurre de Karité, le beurre de cacao, le Beurre d’Avocat, l’huile de coco et l’huile d’argan font partie intégrante de toute naturalista normalement constituée ! Ces huiles et beurres africains sont utilisés depuis des siècles pour hydrater les cheveux en Afrique. Si vous avez les cheveux secs, un bain d’huile de coco et l’application de beurre de karité sur les pointes fera des miracles !

7. Les coiffures africaines

secrets capillaires de la tradition africaine

Les nattes, les vanilles, les tresses collées, les tresses au fil… sont toutes des coiffures africaines qui existent depuis la nuit des temps. Toute naturalista pourra se coiffer à l’africaine pour étirer ses cheveux sans chaleur ou pour faire une coiffure protectrice.

Et vous ? Avez-vous testé d’autres secrets capillaires de la tradition africaine ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *