Comment faire pousser ses cheveux – de très court à très long – Elle – Inspiration #4

Beaucoup de femmes aux cheveux bouclés, crépus ou métissés ont été amenées à croire que le maintien de la longueur dans leurs cheveux est pratiquement impossible. Mais avec les bons produits et les bonnes connaissances, c’est parfaitement possible. Voici le premier témoignage d’une série de 4 articles sur comment passer des cheveux très courts au cheveux très longs. Ici il s’agit du témoignage de Elle.

grosse côtelette

J’ai commencé de faire un Big Chop. L’été précédent, j’ai décidé d’arrêter de me défriser les cheveux car il faisait si humide que mes cheveux ne tenaient pas droit. Je les lissais en plus 3 fois par jour et je savais que cette pratique ne pouvait pas être sain pour mes cheveux. J’avais besoin d’une solution qui permette à mes cheveux de travailler avec le temps. Je voulais faire la nouvelle année avec des cheveux complètement naturels (j’avais auparavant un Mohawk avec des cheveux défrisés sur le dessus et des cheveux naturels sur les côtés.

La première année, j’étais la plus grande product junkie de tous les temps et je faisais à peu près tous les challenges sur le Web – challenge de soin profond, ayurvédique, smoothie de croissance de cheveux (qui contenait des œufs crus, de la poudre de graines de lin et de l’huile de germe de blé – et une tonne de calories !), henné… je les faisais tous ! Peut-être que c’était pour me tenir occupé parce que je portais tout le temps mon TWA, tout le temps !

Coiffer mes cheveux ne prenait que quelques minutes. Cela ne me dérangeait pas de jouer dans mes cheveux et d’essayer différentes méthodes. En fait, j’ai vraiment apprécié ! En apprenant sur mes cheveux, j’ai aussi appris que même si mes cheveux sont assez épais, leur porosité est faible, donc beaucoup de produits super lourds ne marchent pas du tout pour moi. J’avais l’habitude de penser que j’avais besoin d’huile ou du beurre épais, de gel lourd ou de conditionneur combiné avec le plus de beurres. C’était totalement faux.

J’ai appris que mes cheveux adorent les produits à base d’eau qui contiennent de l’ aloe vera et des huiles plus légères, comme le son de riz ou le jojoba . Surtout je ne peux pas supporter l’accumulation de produits ! De plus, je me suis rendu compte que j’utilisais trop de protéines (j’utilisais beaucoup de produits avec des protéines de blé). J’ai aussi minimisé mon utilisation de glycérine, parce que mes cheveux deviennent collants avec.

Après avoir commencé à me concentrer davantage sur la porosité, mon régime s’est rapidement simplifié et je me suis principalement concentrée sur les shampoings au moins une fois par semaine.

J’utilise principalement des gels pour mon shampoing parce que je trouve qu’ils aident à prévenir les nœuds. Je n’ai jamais fait de  twists ou de tresses – je pensais qu’ils prenaient trop de temps et que le résultat n’était pas garanti. Mais dès que j’ai pu faire un chignon, j’étais contente. J’adore les petits buns – ils sont tellement faciles à faire et il font très conservateurs ou branchés, en fonction de l’endroit où vous les positionnez et de leur taille.

IMAG0873_1_1

J’ai gardé le même régime pendant probablement … trois ans ou deux. Cela fonctionne pour moi. Donc, à moins que quelque chose ne fonctionne, je ne le change pas. Cinq ans plus tard, je ne suis toujours pas à mon objectif – qui est bouclé longueur à hauteur du soutien-gorge et je ne pourrai jamais réaliser cela en raison de mon shrinkage (rétrécissement naturel des cheveux) !

Mais j’ai certainement appris à aimer mes cheveux pour ce qu’ils sont. Je me suis rendu compte que lorsque vous laissez vos cheveux faire leur propre vie, ils se développent. Ne te bats pas contre tes cheveux et ce sera sympa pour toi.

Screenshot_2015-03-26-08-47-07_1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *